SECTIONS EN CONSTRUCTION

L’HISTOIRE DES MOULINS

Parler du moulin, ou plutôt des moulins de Saint-André, c’est parler de la naissance même du village… car c’est bien dans ces vieux murs, au bord du torrent, que tout a commencé… avant le château peut-être, ou en même temps?

Le château des Thaon de Revel (classé monument historique en 1975), qui se trouve juste au dessus, fut en effet construit en plein Moyen-Age, au débouché des gorges de la Banquière, pour en commander le franchissement. Mais les seigneurs de l’époque n’avaient pas omis de prendre en main l’activité industrielle du « pays »: les moulins. L’énergie hydraulique ne manquait pas: un canal amenait l’eau des grottes de Saint-André vers un grand bassin qui, sur la place du château, tenait lieu de plan d’eau. Les moulins s’édifièrent donc sur le flanc de la colline, en dessous du grand réservoir. Nous parlons de moulins au pluriel car il dut y avoir plusieurs moulins à huile et à farine.

Aux alentours de 1750, l’intendant général Joanini fait état de cinq moulins, deux à farine et trois à huile, alimentés par les eaux de quelques sources et du torrent de la « Banchiera »…C’est au seigneur du fief qu’il fallait payer le droit de broyer grains et olives.

Les seigneurs Thaon de Revel furent les propriétaires de ces lieux jusqu’en 1860. Puis l’Asile Saint-Pons (asile Sainte-Marie) en devint propriétaire quand il s’installa dans notre région.

Un moulin à farine arrêta son activité en 1936, celui à huile en 1962.

La gravure de Louvois datant du début du XIXème siècle, montrant une série de chutes d’eau, de roues à aubes et de personnes affairées, nous confirme bien qu’un véritable centre artisanal ronronnait au rythme de l’eau écumante de la Banquière et que plusieurs bâtiments se succédaient en pente douce jusqu’au bord du cours d’eau. 

 

 

 

APPEL AUX DONS EN 2018

Un appel aux dons est lancé par notre association en partenariat avec LA FONDATION DU PATRIMOINE, en accord avec la mairie de Saint André de la roche, pour financer une nouvelle tranche de travaux.

En effet, après les premiers travaux de nettoyage et remise en état des extérieurs (jardins, rajout de tuyaux d’arrosage, reprise des bassins de décantation, etc…), nous nous sommes concentrés sur le bâtiment principal: réfection complète de la salle des meules (enduit sur les murs, reprise des roues d’entrainement des presse, reprise de la façade côté banquière, réfection de la petite salle attenante à la salle des meules …).

En 2018, nous reconstruisons la pergola située sur « l’esplanade » d’arrivée aux moulins. Elle proposera alors aux visiteurs un plus bel accueil ! C’est un travail assez conséquent car il faut remonter les piliers de soutènement et renforcer le mur avec ses escaliers grimpant à la salle des meules.

Notre objectif, notre « challenge » à présent, est de refaire tourner les roues du moulin pour agrémenter les visites et les journées « portes ouvertes ». Il faut donc revoir toute la mécanisation pour un fonctionnement avec un moteur électrique puissant.

Enfin, pour en terminer avec la salle des meules, nous prévoyons de refaire son sol qui est aujourd’hui en bien mauvais état!

La liste des travaux est longue car ce moulin n’est pas « un moulin comme les autres » mais ressemble plutôt à un hameau!

« That’s why! » comme disent nos amis anglais, nous avons besoin de soutien et d’argent!

E VIRA LOU MOULIN !

 

 

 

L’HISTOIRE DE NOTRE ASSOCIATION

Il y a quelques années, la commune de Saint-André a entrepris de sauvegarder et de restaurer ses moulins notamment en s’associant à la Fondation du Patrimoine et en lançant la première souscription populaire. En 2018, un nouvel appel aux dons est lancé.

En 2011, Marinette LEFEVRE et quelques saint-andréens, sous l’impulsion de monsieur Honoré COLOMAS, maire de Saint André, ont créé  » l’Association pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine de Saint-André de la Roche « .

Et si cette ex-commerçante, aujourd’hui retraitée, en est devenue la présidente, ce n’est pas un hasard ! Issue d’une famille de meuniers, elle a passé son enfance à jouer dans les moulins de Saint André:

 » En 1898, l’asile de Saint Pons qui est à l’époque propriétaire des lieux loue à mon arrière grand-père le moulin à huile et c’est ainsi qu’il a initié la tradition familiale. A partir de 1913, ma famille est aussi devenue locataire du moulin à farine. Il s’agissait d’un véritable centre artisanal. Jusqu’en 1960, le lieu est d’ailleurs resté très fréquenté, chaque famille venait y faire son huile d’olive.

La création de l’Association s’inscrit dans cette dynamique, avec cette même volonté de préserver les richesses de notre patrimoine architectural et historique, les moulins bien sûr mais aussi la Grotte, le Château et sa Chapelle…. Pour mieux communiquer notre enthousiasme et être dans  » l’air du temps « , nous avons décider de créer ce site internet. Nous espérons ainsi mieux faire découvrir les beautés cachées de notre village pour les gens du coin… et, au-delà, attirer de nos régions voisines les amoureux du patrimoine du passé. Egalement, nous souhaitons aller rencontrer des gens qui ont vécu le même type d’expérience afin de partager notre histoire et s’enrichir de la leur.

De manière concrète, notre Projet consiste à participer à la restauration des moulins, à la création d’un jardin du moulinier pour en faire, plus tard, un lieu d’expositions, un lieu de visites et donc surtout un lieu de rencontres. Nous comptons sur l’adhésion du plus grand nombre, nous comptons donc sur vous ! « 

E VIRA LOU MOULIN !